La taupe

Taupe

La Taupe d’Europe (Talpa europaea) est un petit mammifère fouisseur de l’ordre des insectivores, qui vit sous terre dans les sols humides et meubles, en se signalant par des monticules de terre, les taupinières. La taupe est considérée comme un ravageur des cultures.

C’est un animal solitaire qui vit surtout dans les galeries souterraines (taupinières) qu’elle creuse et où elle trouve sa nourriture constituée d’animaux divers du sous-sol : lombrics (80% de son régime alimentaire), larves et insectes (vers blancs…), limaces, etc.


Taupe

Nous ne la considérons pas comme un ravageur, au sens strict du terme, bien que…

Au jardin d’ornement, c’est la pelouse qui fait les frais de son ardeur en présentant au printemps et à l’automne moult taupinières disgracieuses. En cours de saison, le passage régulier du tracteur-tondeuse aplanit les monticules et limite son ardeur à creuser.
Houe
Donc ici, nous ne pratiquons qu’une chasse modérée, basée essentiellement sur la chance de voir un monticule frais s’animer sous nos yeux (il faut alors courir chercher la bêche (une houe est plus indiquée mais nous en n’avons pas) pour extraire l’animal et une fois la bon outil en main, ce n’est pas gagné à tous les coups…).

Au potager, elle fait effectivement pas mal de dégâts dans les plates-bandes en creusant ses tunnels (boyaux). Certes, elle ne s’attaque pas directement à la végétation, mais arrête ou freine son développement en mettant les racines à l’air ou en les coupant lors de son passage.
Nous y chassons la taupe de manière plus systématique, notamment aux moments où elle est ardente au travail : au lever et au coucher du soleil, mais aussi vers 9h, 12h et 15h.
Ici, la bêche convient car la terre est meuble.

Pour les ennemis jurés des taupes, il existe toute une panoplie d’ustensiles et de produits, en passant par les plantes répulsives miracles, les boules de naphtaline, les inondations, les gaz, etc. Le tout bien sûr 100% efficace.
Pour notre part, nous en restons à notre chasse primitive où chacun a sa chance, considérant aussi que la taupe nous fournit de la terre fine pour les jardinières et qu’elle mange les limaces et les courtilières.
Taupe
Taupe

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *