Carburants, indices et additifs

Logos Carburants

Il existe 3 types d’indice

• l’indice d’octane « recherche » ou RON (Research Octane Number) ;
• l’indice d’octane « moteur » ou MON (Motor Octane Number) ;
• l’indice anti-cliquetis AKI (Anti Knock Index) ou indice anti-récession des soupape (ARS)

Indice d'octane
L’indice recherche RON correspond à une simulation à bas régime (600 tr/mn), l’indice moteur MON à régime plus élevé (900 tr/min). En Europe c’est l’indice RON qui est indiqué.

L’indice anti-cliquetis AKI est la moyenne des deux précédents : AKI = ( RON + MON ) / 2
C’est cet indice qui est utilisé aux USA et Canada.

Pricipaux carburants

RON MON AKI Type
89 80 85 Ancienne essence « ordinaire » au plomb en France
92 82 87 Essence « ordinaire » ou « Regular » aux USA/Canada
95 85 90 Essence « Sans Plomb 95 » ou « Sans Plomb 95 E10 » en France
95 86 91 Essence « super » ou « Premium » aux USA/Canada
97 86 92 Ancienne essence « super » au plomb en France
98 88 93 Essence « Sans Plomb 98 » en France

• L’E5 (anciennement SP95 et SP98) contient jusqu’à 5 % d’éthanol.
• L’E10 (anciennement SP95-E10) contient jusqu’à 10 % d’éthanol.
• L’E85 (aussi appelé Superéthanol E85) contient jusqu’à 85 % de bioéthanol.

Préconisations Harley-Davidson

L’utilisation d’un carburant à indice d’octane trop faible en regard des caractéristique du moteur (Taux de compression = ou > 10,0:1), peut provoquer l’inflammation spontanée du combustible lors de sa compression dans le cylindre.
Ce phénomène fatigue l’embiellage et le vilebrequin, il est source d’un bruit dit « cliquetis » (Knock).
• Aux USA/Canada, c’est un carburant AKI = ou > à 87 qui est préconisé.
• En Europe, c’est un carburant RON = ou > à 95 qui est préconisé.
On peut donc en déduire que les motos récentes Harley-Davidson peuvent correctement fonctionner avec un carburant RON = ou > à 92.

Combustion et rapport stœchiométrique

Rapport air/carburant

Le mélange ne s’enflamme et ne brûle parfaitement (combustion stœchiométrique) que pour des rapports air/carburants bien précis.
Il est de 14,68 : 1 ou autrement dit, il faudra 14,68 grammes d’air pour brûler totalement 1 gramme d’essence (SP98 ou SP95).
Les moteurs à essence atteignent leur puissance maximale avec un déficit d’air de 0 à 10% et leur consommation minimale avec un excédent d’air d’environ 10%.
Un déficit d’air entraîne une mauvaise utilisation du carburant et la proportion d’imbrûlés croît. Un excédent d’air entraîne une diminution de la puissance et une augmentation des températures moteur due au ralentissement de la combustion.
Au démarrage le mélange doit être riche car une partie du carburant se condense sur les parois froides du collecteur d’admission et du cylindre.
Air Fuel Ratio
Dans la plage de fonctionnement normale (charges partielles moyennes), il est préférable d’avoir des mélanges pauvres (consommation économique). C’est la partie en boucle fermée de la table Air Fuel Ratio (AFR).
Le ralenti et la pleine charge nécessitent un mélange relativement riche. C’est la partie en boucle ouverte de la table Air Fuel Ratio (AFR).
Le type de carburant peut-être sélectionné au niveau de la table AFR.
• SP95 / SP98 = 14.68
• E10 = 14.13

Quel carburant dans sa moto ?

Colonne atmosphérique de Cracking

Certains pays de l’Europe de l’Est ou l’Italie propose du carburant d’indice 100. Ceux qui ont déjà roulé avec cette essence et qui on ensuite fait un plein avec de l’essence d’indice 95 savent de quoi je parle « Il n’y a pas photo ! ».
C’est pour cela que nous roulons principalement avec du E5 / SP98 qui est mieux « additivé » par les pétroliers et qui réduit un éventuel cliquetis.

Les additifs de type « Octane Booster »

Comme son nom l’indique, ce type d’additif permet d’augmenter l’indice d’octane du carburant traité. Il participe également à un entretien de certains composant du moteur en limitant leur encrassement.
Il en existe deux catégories : les Octane Booster au Manganèse et les Octane Booster au Xylène.
Les propositions des fabricants sont nombreuses en termes de qualité et de prix. De mon point de vue, dans ce domaine, les fabricants semblent chercher à embrouiller l’utilisateur en utilisant régulièrement des synonymes pour les composants chimiques et les formules chimiques associées ; d’où l’intérêt de prêter une attention particulière aux nombres d’atome de Carbone (Cxx).
Octane Booster
Nous avons particulièrement étudié trois additifs que l’on peut qualifier d’Octane Booster : Le WYNN’S SUPREMIUM, le G27 Octane Booster Performance+ et le BARDAHL Traitement Essence, qui sont parmi les moins chers du marché.

Prenons la formulation du WYNN’S SUPREMIUM qui est très proche des deux autres additifs :
• Sur le flacon : Hydrocarbures, C10-C13, n-alkanes, iso-alkanes, cycliques, aromatiques (2-25%), distillats (Ficheur-Tropsch), C8-C26, ramifié et linéaire
• Sur la fiche du fabricant : [Hydrocarbures, C10-C13, n-alkanes, iso-alkanes, cycliques, aromatiques (2-25%)] pour 25 à 50% | Propene, 2-methyl, homopolymer, hydroformylation products, reaction products with ammonia] pour 10 à 25%, [polyéther] pour 10 à 25% | [solvant naphta aromatique lourd (pétrole)] pour 10 à 25% | 1,1, 1″, 1 »’-ethylenedinitrilotetrapropan-2-ol] pour 1 à 2,5% | [(Z)-N-méthyl-N-(1-oxo-9-octadecényl) glycine pour 0,1 à 1% | [Naphtalène] pour 0,1 à 1%

Cette formulation se retrouve à quelques variantes près dans la plupart des additifs, Octane Booster, stabilisateurs de carburant, réducteurs de pollution, etc.

Suite aux tests effectués sur ma moto Harley-Davidson Softail Deluxe 2019, j’ai constaté une plus grande régularité de fonctionnement et un niveau réduit du risque de cliquetis. Avec ces produits, vous avez une sécurité de bon fonctionnement.

Une solution alternative

Comme indiqué supra, nous avons deux types d’Octane Boster : Au Manganèse, au Xylène.
Le manganèse a la propriété de faire monter le taux d’octane de manière exponentielle, mais il est introuvable, pur, sur le marché. Il reste donc le Xylène (50% du marché des « Octane Booster »).
Le Xylène, également appelé diméthylbenzène, est un hydrocarbure aromatique dérivé du benzène.

Donc en théorie (Je n’ai pas testé, un copain roule comme cela sans problème.) :
Composé 1 : Essence E5 (SP98), indice RON 93
Composé 2 : Xylène, indice RON 120

(quantité SP98 x 93) + (quantité Xylène x 120) = indice RON du mélange
ex : (9 litres x 93) + (1 litres x 120) = 957
indice RON du mélange / (quantité SP98 + quantité Xylène) = indice RON au litre
ex : 957 / (10 litres) = 95,7, soit + 2,7 sur l’indice RON au litre, soit un SP100

Le Xylène est conseillé pour le dégraissage des supports avant mise en peinture et se trouve sous diverses appellations dans toutes grandes surfaces ou magasin de bricolage.
Certains ajoutent au mélange 0,05 litre d’huile 2 temps (5 cl d’huile de Ricin).

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

3 réflexions sur « Carburants, indices et additifs »

  1. Michel Auteur de l’article

    Bonjour,
    Mon article traite du cas des motos Harley-Davidson, mais le principe est le même pour les voitures.
    Il suffit, par sécurité, d’emmener la voiture chez un concessionnaire au Canada pour qu’il mette à jour la cartographie du moteur.
    Cordialement.

  2. Benoit pauzė

    Bonjour , l’indice d’octane minimum en France est de 95, sur les voitures récentes c’est bien indiqué qu’il faut mettre de l’octane 91 minimum.
    Donc es-que une voiture européenne peut rouler au Canada avec de l’octane 87 ?
    Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *