Archives de catégorie : Balades à l’étranger

Le Palais d’Erlanger

Palais d'Erlanger
Le palais d’Erlanger, qui porte le nom d’Ennajma Ezzahra, fut construit selon les normes de l’architecture andalouse entre 1912 et 1922 par le baron Rodolphe d’Erlanger, peintre et musicologue français qui prend la nationalité britannique en 1894. Il abrite aujourd’hui le Centre des musiques arabes et méditerranéennes.
Erlanger s’y adonne à la peinture (en tant que portraitiste orientaliste), s’entoure de musiciens de l’époque, s’initie au qanûn et s’intéresse également aux traités musicaux arabes du Moyen Âge. Il finit par entamer son projet colossal qui prévoit, entre autres, la traduction de ces traités en français ainsi que la collecte et la transcription des répertoires musicaux de son époque.

Continuer la lecture

Nymphée ou Temple des Eaux Zaghouan

Zaghouan

Zaghouan est sur la route d’El Fhas où se trouve le site romain de Thuburbo Majus.
L’empereur Hadrien décide, suite à plusieurs périodes de sécheresse entre 123 et 128, le captage des sources existant dans les massifs montagneux du Djebel Zaghouan et du Jouggar ainsi que la construction d’un immense aqueduc destiné à conduire les eaux vers les citernes de La Malga, réservoirs d’eau de 25 000 m³, situés sur une partie élevée de la colline de Carthage.

Continuer la lecture

Thuburbo Majus

Thuburbo Majus

Thuburbo Majus est un site antique situé au nord de la Tunisie, à quelques 60 kilomètres au sud-ouest de Tunis, près de l’actuelle ville d’El Fahs. On peut admirer ses ruines depuis les rives de l’oued Miliane à Henchir Kasbat.
Colonia Iulia Aurelia Commoda Thuburbo Maius. Colonie sous Commode après avoir été municipe sous Hadrien, Thuburbo Majus fut une importante cité ; aujourd’hui, de par l’importance de ses ruines, elle constitue l’un des plus beaux sites archéologiques de Tunisie. Punique puis numide, Thuburbo Majus fut municipe, puis obtint le statut de colonie en 188 ; passée la période romaine, la cité entra dans un déclin progressif qui se traduisit par son abandon à l’époque arabe.
C’est seulement en 1857 que l’archéologue français Charles Tissot arrache la ville de l’oubli.

Continuer la lecture

Musée national du Bardo

Musée du Bardo

Le Bardo est aujourd’hui l’un des plus importants musées au monde. Construit dans la deuxième moitié du XIXe siècle, cet espace devait répondre à une destination palatiale plutôt qu’à une fonction culturelle ; cependant, devenu musée en 1882, baptisé de ce fait musée Alaoui (du nom du souverain de l’époque, Ali Bey 1882-1902), il connut une heureuse transgression d’usage qui en fit un haut lieu de culture et de civilisation. En 1899, les autorités lui adjoignirent un second espace, le petit palais qui désormais abrite les collections d’art islamique. De par leur qualité architecturale, ces deux palais sont aujourd’hui partie intégrante du musée national.

Continuer la lecture