Guardian Bell

Guardian Bell

Avez-vous déjà remarqué la petite cloche en étain fixée sur les motos des bikers américains.
C’est la Guardian Bell.
On raconte que cette petite cloche a le pouvoir d’emprisonner les mauvais esprits de la route qui sont responsables des pannes mécaniques et des petits tracas lors des voyages.

La légende nous dit qu’en fixant cette petite cloche sur votre moto au plus près de la route et de la roue avant, les mauvais esprits sont attirés par le tintement et se retrouvent piégés à l’intérieur jusqu’à ce que le bruit les rende fous, alors ils lâchent prise.

Guardian Bell     Guardian Bell

Cette cloche est d’autant plus efficace si elle vous a été offerte où si vous-même l’offrez.
La personne qui la recevra saura que son bien-être est doublé et que sa sécurité ne vous laisse pas indifférent.

La légende

Il y a bien longtemps, par une froide nuit de décembre, un vieux biker ridé revenait du Mexique avec les sacoches remplies de jouets et de babioles pour les enfants d’un foyer, près de son travail.

Alors qu’il roulait dans la nuit froide, il pensait à la chance qu’il avait eu dans sa longue vie de motard, d’avoir une partenaire de route aimante qui avait compris son besoin d’errer seul sur les routes et à sa bonne vieille bécane qui ne l’avait pas laissé tomber une seule fois sur toutes les routes qu’ils avaient parcourues ensemble.

À 40 miles au nord de la frontière, se cachait un groupe de sales petites bestioles connues sous le nom de « gremlins » de la route.

Mais si, vous savez bien, ces bestioles méchantes qui laissent traîner des choses sur la route comme des chaussures, des clous, des morceaux de vieux pneus et qui passent leur temps à creuser des nids de poule. Ils accourent à chaque accident, se réjouissant vicieusement ainsi de leurs mauvaises actions.

À ce biker « loup solitaire », les gremlins avaient tendu une embuscade dans un virage serré, pour le faire tomber sur l’asphalte, ce qui arriva. Le pneu avant touchait une des sacoches qui s’était détachée. Alors qu’il gisait inanimé, incapable de bouger, les gremlins de la route ont accouru vers lui.

Ce biker n’étant pas du genre à renoncer, il s’est réveillé et a commencé à jeter toutes sortes d’objets sur les « gremlins » au fur et à mesure qu’ils approchaient et n’ayant plus que des clochettes à leur balancer, il a commencé à carillonner de toutes ses forces dans l’espoir un peu vain d’effrayer ces saletés de gremlins.

À environ un demi mile de là, deux bikers campaient dans le désert, assis autour du feu de camp, à parler de leurs montures, de la liberté, du vent sur leurs visages quand ils roulaient à travers ce vaste pays. Dans le silence de la nuit, ils ont entendu ce qui leur a semblé être une petite cloche d’église. Ils ont cherché d’où cela provenait et ont vite trouvé le vieux biker couché dans le fossé avec les gremlins sur le point de le faire passer de l’autre côté.

Inutile de dire que, faisant partie de la confrérie des bikers, ils ont aussitôt chassé les gremlins jusqu’au dernier, les laissant s’enfuir dans la nuit.

Reconnaissant envers les deux jeunes bikers, le vieux loup a proposé de les payer pour leur aide, mais comme tous les vrais bikers, ils ont refusé. N’étant pas du genre à laisser une bonne action non récompensée, le vieux motard a coupé deux morceaux de cuir de ses sacoches et a attaché une clochette à chacun des morceaux. Il les a ensuite placés sur chacune des motos de ses jeunes frères de routes, aussi près que possible du sol.

Le vieux biker a alors dit à ses jeunes frangins qu’avec ces cloches placées sur leurs motos, ils seraient protégés contre les « gremlins » de la route et que si jamais ils étaient dans l’embarras, ils n’auraient qu’à faire tinter la clochette et que des bikers viendraient alors à leur secours. Alors, quand vous verrez un motard avec une petite clochette sous sa moto, vous saurez qu’il vénère la chose la plus importante dans la vie, l’amitié d’un biker, l’amitié vraie d’un frère de route.
Auteur inconnu

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *