Le savon noir

Le savon noir en pulvérisation

Savon noir

Nous fabriquons notre mélange, dans un petit pulvérisateur récupéré (750 ml) dans lequel nous introduisons par le goulot l’équivalent de 2 cuillères à café de savon noir. Nous remplissons avec de l’eau et il ne reste plus qu’à agiter le tout.
Il faut utiliser un savon noir naturel sans additif (en général la formule courante est : huile végétale dont huile de lin, plus potasse et eau).

Utilisation courante

Pulvérisation :
Le savon noir pulvérisé sur les plantes atteintes par les pucerons permet d’asphyxier ces derniers et de laver le miellat (excréments sucrés) qu’il produisent.
Ce miellat est un milieu de culture idéal pour un champignon qui développe la fumagine.
La fumagine est une maladie cryptogamique provoquée par une moisissure due à ce champignon. En trop grande abondance, elle réduit la photosynthèse et peut provoquer une asphyxie des feuilles de la plante attaquée. Elle ralentit la croissance et laisse une couche noirâtre sur les feuilles.

A savoir

Les fourmis :
Là où vous avez des pucerons, il y a souvent des fourmis… Car les fourmis adorent le miellat sucré produit par les pucerons.
Il est plus facile de se débarrasser des pucerons que des fourmis qui ne sont pas nuisibles au potager.
Si l’on veut les éliminer ou les éloigner, voici ce que nous faisons :
– Sur la fourmilière, nous versons de l’eau puis nous nappons de bicarbonate de soude. Une demi-heure après, nous arrosons avec du vinaigre.
– Sur leur chemin, des petits bouts de citron moisi, de l’ail épluché, un trait à la craie, une ligne de marc de café, de poudre de talc ou de poivre suffisent à leur faire rebrousser chemin.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

1 réflexion sur « Le savon noir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *