Les différentes couches du sol

Couches du sol

Le sol est la partie superficielle de la croûte terrestre. A l’échelle de la planète, cela ne représente qu’une fine couche ; mais l’agriculteur ou le forestier en saisissent bien l’importance. C’est dans le sol que germent les graines ; dans le sol, aussi, que se recycle la matière organique.

Les caractéristiques physiques, chimiques et biologiques du sol (porosité, pH, disponibilité des minéraux et de la matière organique…) conditionnent donc le fonctionnement de tout l’écosystème. Mais, à l’inverse, les facteurs climatiques, le type de végétation, la présence ou l’absence de faune, la nature de la roche mère, influent également sur la formation et l’évolution des sols.

 

1) Le sol arable (10 à 60 cm sous la surface)

L’essentiel de la vie du sol y est concentrée, c’est une terre aérée, légère (suivant la teneur en argile), riche en aérobies. Un mètre carré de sol de jardin abrite en moyenne 260 millions d’animaux, soit une biomasse d’environ 150 g. Il s’agit surtout d’organismes de très petite taille.
On classe les animaux du sol, ou pédofaune, en quatre catégories, selon leur taille./p>

La microfaune rassemble des organismes inférieurs à 0,2 mm : des centaines de millions de Protozoaires et de Nématodes par mètre carré, ainsi que quelques espèces de Rotifères et des Tardigrades. Ces organismes minuscules vivent dans l’eau interstitielle du sol. Pour survivre en cas de sécheresse, certains forment des kystes, d’autres se mettent en état d’anhydrobiose (vie latente permettant de survivre à la perte de plus de 95% de l’eau corporelle), et ne se remettent en activité que lorsque les conditions d’hydratations sont bonnes.

La mésofaune, entre 0,2 et 4 mm, rassemble les microarthropodes : Acariens et Collemboles grouillent dans le sol, à raison de plusieurs milliers par mètre carré. Pseudoscorpions, Protoures, Diploures et petits Myriapodes vivent également dans le sol. Chez les vers, de grands Nématodes et les Enchytréides entrent dans cette catégorie.

La macrofaune est composée des animaux entre 4 et 80 mm. Ce sont les vers de terre, des larves d’insectes, des insectes qui habitent le sol toute leur vie comme les Fourmis ou certains Carabes, des Cloportes, des Myriapodes, des Limaces et Escargots, des Araignées et Opilions.

Cette couche supérieure, utilisée par les premières racines des plantes, a besoin d’être très riche en humus et en eau.

2) Le sous-sol

Il contient moins de racines et moins d’êtres vivants. Les particules du sol sont en agrégats plus gros que dans la couche supérieure. Des agrégats de fer ou d’aluminium peuvent s’y former.

3) Le sous-sol profond

C’est la roche-mère plus ou moins décomposée, tel que le calcaire, le granite, le grès, déposés depuis des millions d’années sous nos pieds.
Elle peut se trouver très près de la surface du sol, notamment en montagne, et dans de fortes pentes.

Source : Logo INRA

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

1 réflexion sur « Les différentes couches du sol »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *