Milwaukee-Eight 107, 114 & 117 | Nouveaux moteurs Harley-Davidson 2017-2018

Milwaukee Eight 107 & 114 | Nouveaux moteurs Harley-Davidson 2017

La saga des moteurs pour « Big-Twin » Harley-Davidson se poursuit.
Après les :
• F-Head (1914-1929 ; 61ci/1000cc et 74ci/1213cc)
• Flathead (1930-1948 ; 74ci/1213cc et 79ci/1294cc)
• Knucklehead (1936-1947 ; 61ci/1000cc et 74ci/1213cc)
• Panhead (1948-1965 ; 61ci/1000cc et 74ci/1213cc)
• Ironhead (1957-1985 ; 54ci/885cc et 61ci/1000cc)
• Shovelhead (1966-1984 ; 74ci/1212cc et 80ci/1311cc)
• Evolution (1984-1999 ; 80ci/1311cc)
• Twin-Cam (1999-2016 ; 88ci/1442cc, 95ci/1557cc, 96ci/1573cc, 103ci/1688cc et 110ci/1803cc)
Voici les Milwaukee-Eight
– 2017, 107ci/1745cc
– 2018, 114ci/1868cc, 117ci/1923cc

Alex Bozmoski, ingénieur en chef des motopropulseurs Harley-Davidson, qui a dirigé l’équipe de développement, déclare :
« Le nouveau moteur Milwaukee-Eight conserve la conception V-Twin Harley-Davidson à 45 degrés classique. Il reprend aussi les caractéristiques de puissance qui forment le véritable patrimoine des gros bicylindres Harley-Davidson : couple puissant à bas régime et courbe de puissance plate et étendue à moyen régime, la formule idéale pour les pilotes de motos de tourisme.
Chaque moteur Milwaukee-Eight produit un couple de 10% supérieur au moteur qu’il remplace. Il dispose d’un taux de compression plus élevé et les culasses quatre soupapes ont une capacité de débit d’admission et d’échappement de 50% supérieure. Les soupapes ne nécessitent aucun réglage car le design des culbuteurs permet un réglage d’usine pour la vie. Deux bougies par cylindre contribuent à une combustion plus efficace. Le seul arbre à cames entraîné par chaîne est plus léger, mécaniquement moins complexe et crée moins de frottement et de bruit.
Globalement le Milwaukee-Eight 107 est 11 % plus rapide de 0 à 100 km/h et de 100 à 130 km/h en 6ème, comparé au moteur Twin Cam High Output 103.
Le Milwaukee-Eight 114 est 8 % plus rapide de 0 à 100 km/h, et 12 % plus rapide de 100 à 130 km/h en 6ème, comparé au Twin Cam 110™.
« 

Par ailleurs :
– Le système de refroidissement gère avec précision le débit du liquide réfrigérant ou de l’huile sur les zones les plus chaudes des culasses et la chaleur dégagée est moindre grâce aux tuyaux d’échappement repositionnés.
– Sur chaque cylindre, un nouveau capteur de cliquetis assure un contrôle plus précis de la distribution.
– Deux injecteurs et deux bougies (verticale et latérale) par cylindre.
– Le ralenti est abaissé de 1000 tr/min à 850 tr/min.
– Le profil du moteur est affiné vers le bas, notamment carter de la transmission primaire moins large.
– L’effort nécessaire à la pédale de débrayage est diminué de 7%.
– Les vibrations du moteur au ralenti sont réduite de 75% (équilibrage interne).
– Les bruits mécaniques sont réduits en raison des soupapes plus légères, de l’arbre à cames unique et optimisé et de l’amélioration des composants de l’arbre de transmission.
– Le moteur et le filtre à air sont conçus pour réduire les bruits d’admission et maximiser le débit d’air. Les conduits d’admission et d’échappements sont entièrement revus.
– La charge de la batterie est augmentée de 50% au ralenti.
– L’esthétique générale du moteur respecte le patrimoine des moteurs Harley-Davidson Big-Twin précédents.

Pour le millésime 2017

Milwaukee-Eight 107 avec les têtes de cylindre refroidies par huile pour les modèles Street Glide / Street Glide Special, Road Glide /Road Glide Special, Electra Glide Ultra Classic, Road King et Trikes Freewheeler.
Twin-Cooled Milwaukee-Eight 107 avec les têtes de cylindre refroidies par liquide pour les modèles Ultra Limited / Ultra Limited Low, Road Glide Ultra et Tri Glide Ultra.
Twin-Cooled Milwaukee-Eight 114 avec les têtes de cylindre refroidies par liquide pour les modèles CVO™ Ultra Limited et CVO™ Street Glide.

Pour le millésime 2018

C’est l’ensemble des gammes Dyna et Softail qui est refondue en une seule gamme Softail comprenant 8 modèles dotés :
– du nouveau châssis,
– des moteurs Oil cooled avec second balancier d’équilibrage et montés rigides dans le cadre,
– en 107ci, 86 ch à 5020 tr/min, 145 Nm de couple à 3000 tr/min et/ou en 114ci, 94 ch à 5020 tr/min, 155 Nm à 3000 tr/min.
Street Bob, Low Rider, Fat Bob, Softail Slim, Deluxe, Breakout, Fat Boy et Heritage Classic.
Pour la gamme Touring :
– en 107ci Oil cooled ou Wather cooled : sur Road King, Road King Classic, Road King Special, Street Glide, Street Glide Special, Road Glide, Road Glide Special, Road Glide Ultra, Ultra Limited et Ultra Limited Low.
– 117ci Wather cooled, 106 ch, 166 Nm à 3500 tr/min, sur CVO™ Street Glide, CVO™ Road Glide, CVO™ Limited, CVO™

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

5 réflexions sur « Milwaukee-Eight 107, 114 & 117 | Nouveaux moteurs Harley-Davidson 2017-2018 »

  1. Raphaël

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci et félicitations poir votre site, une vraie mine d’informations.

    J’ai une question à vous soumettre: souhaitant acheter un Fat bob 2018/2019 en 114, qui sera ma première HD, je tente de réunir des infos sur la fiabilité de ce M8, ainsi que sur les points qu’il me faudrait surveiller/contrôler plus particulièrement lors d’un achat d’occasion de ce Fat bob 114?

    Les infos ne sont pas simples à trouver, difficime d’avoir des avis clairs.

    Par avance merci.
    Raphaêl

  2. Michel Auteur de l’article

    Bonjour,
    Sur un Touring ? En Corse l’année passée (2018) des membres du chapter ont eu des ennuis de refroidissement (pompe HS), par contre ils ont échappés au joint de culasse de justesse. Un défaut connu sur les premiers Touring M8.
    Cordialement.

  3. Michel Auteur de l’article

    Bonjour,
    C’est vrai que le comportement des nouvelles Harley, équipées de moteurs M8, est d’origine très performant.
    Étonnamment, il s’avère que le passage en stage 1 de ce type de moteur apporte de meilleurs résultats que ceux que l’on obtenait avec les anciens Twin Cam (si la cartographie est bien réalisée).
    Le M8 a incontestablement plus de potentiel que le Twin Cam.
    Ceci dit, si on est satisfait de la moto en l’état, il suffit alors de changer les échappement par des modèles restant catalysés pour éviter d’avoir à passer en stage 1, l’injection ayant des difficultés à compenser avec des échappements trop ouverts.
    Pour ma part sur mon Softail Low Rider, j’ai opté pour des Screamin’Eagle, mais les Vance & Hines ou autres sont très bien aussi. J’ai fait ce choix pour un peu plus de présence surtout en accélération, mais en restant convenable en ville (bruit plus sourd mais sympa).
    Cordialement.

  4. Franck

    Bonjour,
    J’ai acheté une Fat Bob 114 et je me posais la question de savoir ce qu’apporterait un stage 1 pour ce modèle car j’ai entendu dire que cette version de moteur était telle qu’un stage 1 passerait inaperçu?
    Est-ce juste? Quel modification en dehord du stage 1 me permettrait de modifier le bruit du pot?
    Merci d’avance, Franck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *