Archives de l’auteur : Michel

Yamaha XTZ 750 Super Ténéré (3LD) 1995

Yamaha XTZ 750 Super Ténéré - 1995Logo Super Mémère

Notre dernière acquisition, en ce mois de mai 2019, est une « Super Mémère » de 1995 (24 ans et 36 630 km).

On peut dire que l’ère du bicylindre démarre en 1981, année où Hubert Auriol dépose la concurrence avec la BMW R 80 GS préparée par Arcueil Motor, car auparavant les trails utilisaient majoritairement des moteurs monocylindre.
En 1985, Ligier (Cagiva) est le premier à répliquer, toujours avec Hubert Auriol au guidon.
En 1986, c’est la déferlante bicylindre, avec Jean Claude Olivier et la remarquable Honda NXR ou le boss de Sonauto et la « Super Ténéré » à moteur quatre cylindres.
Le nom est né, mais il faudra que le particulier lambda attende trois ans avant d’avoir sa déclinaison civile qui aura perdu deux cylindres au passage.
Par la suite, la marque alignera effectivement des « twins », avec le succès de Stéphane Peterhansel.
Les trails légers de 150 kg font place à des éléphants de 220 kg !

Continuer la lecture

Harley-Davidson Softail Low Rider (FXLR) | Adapter sa position de conduite

Un Softail Low Rider pèse déjà environ 300kg prêt à rouler, sans les accessoires supplémentaires que vous avez choisi ; c’est donc une moto, d’environ 400kg en solo ou d’environ 460kg en duo, avec une garde au sol de 130mm, des angles d’inclinaison gauche/droit limités à 29,6° et pas mal d’inertie, que vous allez conduire.
S’il ne faut pas chercher à lutter contre le poids, vous bénéficiez en contrepartie d’une assise basse et d’un centre de gravité situé tout en bas sous les fesses du pilote.
Ce type de moto ne se conduit pas comme les autres motos, car ces motos ont souvent un empattement important et elles sont aussi très stables.
Il faut donc rester droit et tourner le guidon plutôt que d’incliner trop la moto. En bref, enrouler sans attaquer, arrondir ses trajectoires en gardant une marge de sécurité.

Continuer la lecture