Archives par étiquette : Stage 1

Harley-Davidson Sportster XL1200V Seventy Two – 2013 | Transmission secondaire & stage 1

Puissance et Couple Stock

Le projet est mené de manière simple car le Sportster Seventy Two ne demande que peu de chose pour accéder à un comportement moteur souple et agréable, il reste avant tout une moto « cool » (52 kW (70,7 ch) à 6 000 tr/min et 96 Nm à 3500 tr/min au vilebrequin) ; donc pas question de le transformer en « dragster ».
Une bonne souplesse et une bonne dynamique, qui restent compatibles avec le châssis, la monte en pneumatique et le système de freinage, feront l’affaire.

Continuer la lecture

Screamin’ Eagle® Stage 1 pour Harley-Davidson

L'ensemble Screamin’ Eagle® Stage 1

Comme beaucoup de motos récentes répondant à la norme antipollution Euro3 (Euro4 en 2017), les modèles Harley-Davidson ont une cartographie d’injection qui délivre un mélange de carburation très pauvre.
Par ailleurs, le moteur respire mal car contraint par un filtre à air qui aspire l’air frais avec un débit insuffisant et des pots d’échappement qui évacuent également avec un débit insuffisant les gaz brulés.

Cette situation entraine un manque de souplesse du moteur à bas régime, une anémie chronique à prendre des tours car le couple délivré « en bas » n’est pas optimisé et fait chauffer le moteur.
Note : Le capteur de température des Sportster est sur le cylindre arrière alors qu’il sur le cylindre avant des Twin Cam, on enregistre donc des températures plus élevées..

Continuer la lecture

Alternative au Stage 1 classique pour Harley-Davidson

Sensor Oxygen - Part 32700006 et32700026

Le Stage 1 classique pour les motos Harley-Davidson ne fait qu’adapter la cartographie injectée dans l’ECM* pour prendre en compte des échappements et un filtre à air plus libérés, et ce, sans remettre en cause le fonctionnement en boucle fermée qui est limité par des sondes Lambda à bande étroite.
Cette méthode impose donc d’avoir, entre autres, des tables VE* bien adaptées à la configuration de la moto pour permettre à l’ECM* de délivrer la bonne quantité de carburant lorsqu’il fonctionne en boucle ouverte.
Pour résumer, l’ECM* en boucle fermée calcule lui-même, en fonction notamment des valeurs reçues des sondes Lambda, la bonne quantité de carburant à délivrer ; alors qu’en boucle ouverte, il va lire les valeurs de base à appliquer pour ses calculs notamment dans les tables VE*.

Continuer la lecture