Archives de catégorie : Le coin motos

Harley-Davidson Heritage Softail Classic

FLSTC 1988

C’est en 1988, que Harley-Davidson sort l’Heritage Softail Classic (FLSTC). Ce nouveau modèle équipé de grosses sacoches cloutées, d’une selle assortie avec un sissy bar, d’une rampe de phares et d’un pare brise sera le grand succès de la gamme Softail.

L’Heritage Softail Classic (FLSTC) est largement inspirée de l’Hydra Glide (FL) de 1949. Ses durites chromées s’inspirent de la FL Knucklehead 1941. A ce titre, l’Heritage Softail Classic (FLSTC) est donc considérée aujourd’hui comme la digne héritière de l’Hydra Glide et comme la garante du style originel Harley-Davidson.

Continuer la lecture

Harley-Davidson Sportster

Harley-Davidson Sportster - 1957

Harley-Davidson a commencé à fabriquer des motos en 1903 et introduit le Sportster en 1957.
Depuis lors, le Sportster est en production sans interruption depuis 60 ans, ce qui en fait le détenteur du record pour un véhicule produit continuellement aux USA (à Kansas City dans le Missouri.
Le Sportster est dérivé du modèle K (V-Twin 45ci / 750 cc) de 1952, mis à niveau et amélioré.

Continuer la lecture

Harley-Davidson Softail Low Rider (FXLR) | Améliorer le freinage

Harley-Davidson FXLR 2018

Lorsque l’on « améliore » sa moto (Stage 1, Stage 2, Rapport de transmission, …), il arrive un moment où l’équilibre général de la moto d’origine peut-être remis en question : rigidité du cadre, suspensions et notamment le freinage.
Si le freinage sur le Softail Low Rider est correct d’origine mis à part l’arrière qui reste léger, celui-ci peut rapidement devenir insuffisant si la moto sort d’un virage comme une balle et entre dans le suivant dans les mêmes conditions.
Plusieurs solutions sont possibles pour redonner de la vigueur à son système de freinage.

Continuer la lecture

Harley-Davidson Softail Low Rider (FXLR) | Adapter sa position de conduite

Un Softail Low Rider pèse déjà environ 300kg prêt à rouler, sans les accessoires supplémentaires que vous avez choisi ; c’est donc une moto, d’environ 400kg en solo ou d’environ 460kg en duo, avec une garde au sol de 130mm, des angles d’inclinaison gauche/droit limités à 29,6° et pas mal d’inertie, que vous allez conduire.
S’il ne faut pas chercher à lutter contre le poids, vous bénéficiez en contrepartie d’une assise basse et d’un centre de gravité situé tout en bas sous les fesses du pilote.
Ce type de moto ne se conduit pas comme les autres motos, car ces motos ont souvent un empattement important et elles sont aussi très stables.
Il faut donc rester droit et tourner le guidon plutôt que d’incliner trop la moto. En bref, enrouler sans attaquer, arrondir ses trajectoires en gardant une marge de sécurité.

Continuer la lecture